Objectifs

Démontrer des innovations de « la ville intelligente et durable » et développer des méthodologies et outils de planification et énergétique pour les collectivités, aménageurs, exploitants, utilisateurs et habitants dans le but d’atteindre les objectifs du Plan Climat-Énergie européen (40% de réduction des gaz à effet de serre, 27% d’énergie renouvelable dans le mix énergétique, 27% d’économie d’énergie).

Contexte

Actuellement, plus de 68% des Européens vivent dans des villes et ce nombre va continuer d’augmenter : en 2050, il est prévu que 80% de la population mondiale vive en zone urbaine. Les villes sont donc un enjeu indispensable de la transition énergétique pour contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique, diminuer l’épuisement des ressources naturelles et favoriser l’accès aux conditions de vie satisfaisantes au plus grand nombre. La transition énergétique doit être fondée sur une forte implication de tous les acteurs publics, économiques, industriels, privés et citoyens.

Les infrastructures urbaines ont un rôle stratégique à jouer pour la mise en œuvre et le déploiement des solutions « zéro-énergie » et ce de manière coordonnée et coopérative. De nos jours, les infrastructures ont tendance à se superposer les unes aux autres. Cela ne vaut pas seulement pour les réseaux de chaleur et de gaz, mais aussi pour l’électricité, les eaux usées, l’eau potable, les TIC et les déchets. La transition énergétique oblige à dépasser ces approches sectorielles actuelles et vise à impulser une démarche intégrée de planification énergétique qui partage les compétences, connaissances, besoins actuels et à venir.

Objectifs

Le projet européen City-zen s’inscrit dans cette démarche et vise à répondre aux trois objectifs suivants d’ici 2019 :

  1. Présenter des projets de démonstration ambitieux à l’échelle d’un quartier en matière d’éco-rénovation, de réseaux de chaleur et de froid et de maîtrise de la performance énergétique des logements construits,
  2. Renforcer le lien entre les collectivités et le secteur de l’industrie pour une meilleure utilisation des technologies innovantes au bénéfice des « villes intelligentes » et des citoyens,
  3. Développer des outils de planification énergétique et créer des nouveaux modes de collaboration entre acteurs de la ville (collectivité, opérateurs énergétiques, aménageurs, bailleurs, promoteurs, exploitants, acteurs privés, universités, habitants, …).

Ces solutions innovantes seront développées à l’échelle de deux quartiers : Nieuw West à Amsterdam et Presqu’île à Grenoble.

Concept

L’innovation est au cœur du projet City-zen : il est nécessaire de tester et déployer à grande échelle des solutions nouvelles et des technologies urbaines « intelligentes ». Des ateliers de travail seront mis en place pour mieux partager les connaissances entre acteurs et accélérer la mise en oeuvre des innovations technologiques après leur phase de développement. Le succès de leur mise en œuvre dépend aussi de l’implication des citoyens. C’est une des priorités affichée de City-zen qui mobilisera les habitants tout au long du projet, à travers, par exemple la création d’un « serious game ».

Ces ambitions sont portées conjointement par Amsterdam et Grenoble dont les engagements respectifs en matière environnementale sont reconnus internationalement. L’objectif de City-zen est de rendre possible la ville du futur, intelligente, durable, connectée, co-construite et qui offre un haut niveau de qualité de vie !