Défi « Écoles à énergie positive »

Depuis 2013, l’ALEC et Grenoble-Alpes Métropole renouvellent chaque année le Défi école à énergie positive sur le territoire métropolitain et dans le cadre du Plan Air Energie Climat. Cette année, ce ne sont pas moins de 37 classes réparties dans 11 écoles et 8 communes métropolitaines dont 4 à Grenoble qui se sont lancées dans les enjeux de la transition énergétique.

 

Location : Grenoble

Project team :  ALEC et Grenoble-Alpes Métropole

Progress / Due date : en cours

Contacts : Geneviève Goubel (sur LinkedIn) Nathalie Moyon (sur LinkedIn)

The objective ?

Diminuer les consommations d’énergie de l’école par des changements d’habitudes en impliquant l’ensemble des usagers du bâtiment, élèves comme professeurs, et cela dans une démarche pédagogique. Chaque classe ou plusieurs classes d’une école peuvent alors s’inscrire chaque année avec leur commune pour relever le défi et construisent leur projet pour sensibiliser aux économies d’énergie.

Les élèves et leurs enseignants mettent en place avec l’aide de la commune un programme d’action pour diminuer les consommations d’énergie (électricité et chauffage) de leur école. Les enfants, qui recevront des apprentissages autour des thématiques de l’énergie, du changement climatique, et de la pollution de l’air (transport et déchets), pourront prendre conscience directement de l’impact des gestes individuels.

Parmi les démarches éducatives proposées, le personnel technique des communes concernées comme Grenoble vient dans les classes expliquer leur métier et emmène les élèves visiter la chaufferie de leur établissement. C’est également le cas pour les agents de l’ALEC qui se déplacent dans les écoles et effectuent des animations pédagogiques.

Ce projet est également l’occasion pour les communes de récolter des informations et un suivi énergétique des bâtiments, par la vérification entre autres de la régulation du chauffage, de la ventilation, le remplacement des luminaires… C’est par la transmission de ces données de consommation à la commune et aux enseignants et leurs élèves que les objectifs du défi peuvent alors être atteints.

Dans le cadre du projet City-zen et grâce à GEG, l’ALEC, cheville ouvrière du projet, a pu proposer en 2017 à une école de Grenoble d’accéder aux données de consommation liées à l’usage (éclairage, prise des ordinateurs…) de leur salle de classe et ce à un pas de temps fin (horaire). Les élèves ont ainsi eu l’opportunité d’analyser heure par heure l’évolution de leur consommation. Fort du succès de cette expérience, GEG a alors proposé aux 10 classes de cycle 3 de Grenoble impliquées dans le défi de les équiper afin qu’elles aient également accès à ces données.

Chiffres clés

2013-2014 : 16 classes – 6 écoles – 6 communes (1 école de Grenoble)
2014-2015 : 17 classes – 7 écoles – 5 communes
2015-2016 : 13 classes – 4 écoles – 3 communes
2016-2017 : 52 classes – 12 écoles – 8 communes(4 écoles de Grenoble)
2017-2018 : 37 classes – 11 écoles – 8 communes (4 écoles de Grenoble)

More info

Le Défi « Ecole à énergie positive », une démarche pour la transition énergétique qui fait ses preuves dans la Métropole de Grenoble

  • https://www.lametro.fr/464-defi-des-ecoles-a-energie-positive.htm
  • Le projet

    Une ville qui fonctionne entièrement avec des énergies propres. En théorie, c'est possible. Mais dans la vie réelle? Comment intégrer de nouvelles solutions dans les bâtiments existants, les systèmes et la vie des gens ? Quels sont les obstacles techniques, économiques ou sociaux? Et comment les surmonter? C'est ce que nous avons appris en faisant pour 20 projets à Grenoble et à Amsterdam.

  • Nos activités

  • Les résultats atteints

    • 20 innovations à Grenoble & Amsterdam
    • 35 000 tonnes de CO2 économisées par an
    • 76 000 m² de surface rénovée
    • 10 000 logements connectés à un réseau intelligent