[ÉTUDE] Comprendre quel est le processus de prise de décision qui amène les copropriétaires à s’engager dans des travaux de rénovation

Le laboratoire GAEL, en collaboration avec la Métropole, conduit depuis 2016 une recherche-action pour comprendre les déterminants de la prise de décision des copropriétaires inscrits dans le dispositif Mur | Mur (campagne d’isolation et de rénovation thermique des bâtiments) porté par la Métropole. Cette étude analyse les aspects économiques, financiers et sociologiques qui influencent les choix des copropriétaires au travers de plusieurs outils et méthodologies.

En effet, pour massifier la rénovation énergétique, encore faut-il convaincre propriétaires, locataires et copropriétaires d’entreprendre des travaux… C’est pourquoi, le laboratoire d’Economie Appliquée de Grenoble (GAEL) a proposé à la Métropole de réaliser sur 3 ans un travail de recherche ambitieux dont l’objectif est de saisir les déterminants de la prise de décision des copropriétaires inscrits dans le dispositif Mur | Mur pour entreprendre des travaux de rénovation énergétique et à solliciter un financement public.

Cette proposition s’insère dans la démarche méthodologique définie dans le cadre du projet européen City-zen, qui a pour objectif de déployer, dans les villes de Grenoble et Amsterdam, des solutions innovantes pour la transition énergétique.

Étapes de la recherche

La première phase concernait Mur |Mur 1 et consistait en une analyse statistique et économétrique ex-post des données fournies par la Métropole , l’ALEC et Soliha (détail des subventions versées par tous les financeurs à chaque copropriété engagée, nombre de personnes éligibles aux aides, âge du bâtiment et des occupants, liste des copropriétés inscrites au départ et des copropriétés ayant voté les rénovation,…).

La deuxième phase de travail, en cours, est une enquête qualitative qui concerne le dispositif Mur | Mur 2. Il s’agit d’une analyse sociologique des différentes réunions auxquelles participent les copropriétaires et visant à explorer le comportement collectif de ces derniers dans la prise de décision de rénovation.

Parmi ces réunions, les Restitutions d’étude personnalisée (REP) visent à informer les copropriétaires de l’étude personnalisée effectuée par l’ALEC et validée par le comité technique. Celles-ci ont lieu avant la définition d’un plan de travaux potentiel et rassemblent l’ensemble des acteurs concernés, à savoir les copropriétaires, l’ALEC, Soliha, la Métropole et les chercheurs du laboratoire.

Grâce à deux logiciels d’analyse textuelle utilisés sur les enregistrements de ces REP, les chercheurs ont pu analyser finement le discours de chaque participant dans le but de trouver des signes caractéristiques de la prise de décision. Ces logiciels permettent entre autres d’étudier la répartition du temps de parole, de dégager les thématiques principales abordées et de déceler les préoccupations principales des copropriétaires.

Bien que précieuse pour la suite de l’étude, l’analyse discursive de ces 19 réunions doit cependant être complétée par les réunions postérieures entre les différentes parties prenantes afin de récolter des résultats probants. La suite de l’étude consistera donc à coder et analyser avec les mêmes logiciels les réunions futures et d’effectuer une analyse globale de l’ensemble des corpus. Le choix des copropriétaires pour se lancer dans des travaux de rénovation n’étant lui-même pas fixé, les chercheurs doivent attendre la fin du processus de décision pour poursuivre leurs recherches.

Pour plus de renseignements, contactez Odile Blanchard, responsable de l’étude : odile.blanchard@univ-grenoble-alpes.fr

Résultats intermédiaires

print

  • Le projet

    Une ville qui fonctionne entièrement avec des énergies propres. En théorie, c'est possible. Mais dans la vie réelle? Comment intégrer de nouvelles solutions dans les bâtiments existants, les systèmes et la vie des gens ? Quels sont les obstacles techniques, économiques ou sociaux? Et comment les surmonter? C'est ce que nous apprenons en faisant pour 20 projets à Grenoble et à Amsterdam.

  • Nos activités

  • Les résultats attendus

    • 20 innovations à Grenoble & Amsterdam
    • 35 000 tonnes de CO2 économisées par an
    • 76 000 m² de surface rénovée
    • 10 000 logements connectés à un réseau intelligent