[Étude City-zen] Connecter les entreprises innovantes et les start-ups

Les idées et les occasions se présentent là où les gens et les organisations de toutes sortes se rencontrent. Nous sommes convaincus que le soutien à la collaboration entre autorités, institutions de connaissance et entreprises est une condition préalable à l’innovation urbaine. Il ne s’agit plus de se concentrer sur la recherche technique seule mais aussi sur la démonstration de ces innovations. Pour les petites entreprises le cadre de City-zen est idéal puisqu’il leur permet de montrer et démontrer leurs solutions mais aussi d’innover pour enrichir le projet. Dans cet article, nous partageons les leçons tirées jusqu’à présent ; où nous avons réussi et dans d’autres cas où nous avons dû nous adapter.

Neuf leçons sur la façon de rester ouvert et de profiter de l’innovation des autres.

1. Et pourquoi faire?

Demander à des parties extérieures à votre consortium de se joindre au projet vous permet d’intégrer de nouvelles idées dans vos démonstrations et vos recherches. Dans le même temps, ils peuvent apprendre de vos expériences et participer à un projet plus vaste, c’est une excellente référence et cela leur donne accès à un réseau fantastique.

2. Et pourquoi pas?

Se concentrer sur ses propres tâches, les exécuter et faire fonctionner le consortium est souvent un défi. Livrer votre solution sera probablement votre première priorité. Si ce sont vos seules priorités, travailler dans un projet ouvert au sein d’un consortium n’est peut-être pas le meilleur choix pour vous.

3. Se connecter à un écosystème existant

De nombreuses régions ont déjà développé une bonne infrastructure d’innovation et un bon écosystème. L’une des clés du succès est d’identifier de nouvelles parties dans le réseau et de les relier à votre projet.

Jetez un coup d’oeil à  Grenoble Ville de Demain et Amsterdam Smart City pour voir les différentes approches.

4. Intégrer une PME au sein du consortium

Bien que se joindre à un consortium pour un projet européen puisse sembler un peu trop pour de nombreuses petites entreprises, c’est aussi une occasion unique de coopérer et de travailler avec de plus grandes entreprises, des autorités et des institutions de connaissance. Pour y parvenir, il est essentiel de comprendre le rythme et l’intérêt des uns et des autres. Dans le cas des projets de longue durée, le fait de permettre aux PME de terminer leurs contributions sur des périodes plus courtes pourrait rendre cela plus acceptable.

Dans le cadre de City-zen NeoSmart, Think-E and Clicks & Links sont des partenaires précieux.

5. Permettre aux PME de fournir une technologie ou des services innovants

Certaines tâches peuvent être sous-traitées. La fourniture d’une technologie ou de services innovants peut tout aussi bien être réalisée par une petite ou moyenne entreprise. Cela peut nécessiter une méthode d’appel d’offres plus innovante – permettant également aux parties de s’associer avec des antécédents plus courts. Demander aux partenaires du consortium d’agir en tant que « client de lancement » semble être une bonne option.

Depuis 2016, la ville d’Amsterdam valorise explicitement « les appels d’offres pour l’innovation » dans sa procédure d’appel d’offres. Cette même procédure donne la possibilité d’être un « client de lancement » ou de développer des pistes avec le marché en ne demandant pas des solutions, mais en fixant un défi.

6. Donner accès à vos recherches et vos résultats

Les résultats des projets de recherche et de démonstration dans les projets européens contiennent des informations précieuses pour les PME innovantes. Il est essentiel de limiter au minimum la protection de la PI (propriété intellectuelle) et d’utiliser et de fournir des données et des normes libres pour pouvoir partager cette information. N’oubliez pas de rendre plus accessibles les documents académiques et les rapports denses (livrables) exigés par la Commission européenne. SCIS est un bon portail pour accéder facilement aux résultats de plusieurs projets à la fois. Fournir à SCIS des articles et des actualités est un bon moyen d’attirer l’attention.

Apprendre par la pratique, c’est aussi partager notre histoire sur les défis que nous découvrons en cours de route. S’abonner à la newsletter de City-Zen est un excellent moyen de rester à jour et d’être le premier à connaître nos résultats.

7. Laisser de la place à l’amélioration

Inviter les PME en cours de route n’est possible que si la description des travaux n’est pas clôturée. Permettre des améliorations dans des tâches spécifiques ou peut-être même garder la possibilité d’ajouter une tâche supplémentaire fonctionne bien. Cela exige du courage de la part du consortium et de la Commission Européenne. Pour trouver des solutions appropriées offertes par les PME, un défi ou un hackathon ouvert aux équipes d’étudiants et aux PME pourrait être mis en place – au début du projet – avec la possibilité de « gagner » l’opportunité de réaliser la solution proposée.

Le fait de ne pas définir comment atteindre les objectifs des projets de rénovation d’Amsterdam dans City-Zen a permis aux propriétaires de définir leur propre ensemble de mesures, adaptées à leurs besoins et à leurs situations spécifiques. Si, dans de nombreux cas, des mesures communes peuvent faire l’affaire, une mesure plus innovante est parfois nécessaire.

8. Adopter une start-up et avoir un partenaire « startup »

Sélectionner quelques start-ups et les aider à développer leurs solutions est une façon brillante de réunir l’expérience des uns et la créativité des autres. Demander à un incubateur de concevoir une tâche dédiée au défi et aider les start-ups à offrir des solutions pourrait être un bon choix. Ils sont les experts pour aider les start-ups à changer d’échelle et voir plus grand. Un incubateur dédié autour des thèmes de votre projet pourrait être un atout important. Les autres partenaires du consortium peuvent participer en tant que mentors ou « clients de lancement ».

Dans City-Zen, la réalisation des objectifs fixés était parfois difficile. S’ouvrir et permettre à d’autres partis de se joindre à nous n’a pas été une tâche facile. La prochaine fois, nous pourrions demander à Tenerrdis, Rockstart ou StartupinResidence.

9. Donnez à voir…

Un projet européen offre de nombreuses possibilités de présenter des solutions aux villes, aux pairs et à la Commission Européenne elle-même. Partager cette étape avec des PME innovantes leur permettra d’accéder également à ce réseau. Alors, interviewez-les pour votre site Web, donnez-leur des crédits dans vos blogs et donnez-leur la parole dans votre conférence ou webinaire.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les innovations des entreprises de nos réseaux, rejoignez-nous au cours de nos événements et conférences. Inscrivez-vous à notre newsletter pour être tenu au courant.

print
  • Le projet

    Une ville qui fonctionne entièrement avec des énergies propres. En théorie, c'est possible. Mais dans la vie réelle? Comment intégrer de nouvelles solutions dans les bâtiments existants, les systèmes et la vie des gens ? Quels sont les obstacles techniques, économiques ou sociaux? Et comment les surmonter? C'est ce que nous avons appris en faisant pour 20 projets à Grenoble et à Amsterdam.

  • Nos activités

  • Les résultats atteints

    • 20 innovations à Grenoble & Amsterdam
    • 35 000 tonnes de CO2 économisées par an
    • 76 000 m² de surface rénovée
    • 10 000 logements connectés à un réseau intelligent