Deuxième table ronde néerlandaise PLANHEAT sur la production de chaleur et de froid avec les partenaires de City-zen AEB et TU Delft

Le 9 octobre 2018, PLANHEAT et le projet européen City-zen (FP7) ont organisé conjointement une session à la Sustainable Energy Systems Conference à Delft. La session a débuté par une présentation conjointe sur les principales questions qui se posent aux Pays-Bas. (Texte de Planheat, source : planheat.eu/archives/1308).

Il y a soixante ans, la découverte du plus grand gisement gazier d’Europe dans le nord des Pays-Bas a marqué le passage du charbon, du fioul, du gaz de ville et du bois à un réseau gazier national. En l’espace de dix ans, la plupart des maisons aux Pays-Bas ont été raccordées à cette source de chaleur bon marché et (à l’époque) relativement propre.

Cette relation de longue date avec le gaz naturel doit cependant prendre fin : les limites de l’offre disponible, la fiabilité douteuse des sources étrangères, les accords de Paris et les tremblements de terre provoqués par l’extraction du gaz ont incité au début de cette année à un appel définitif à devenir indépendant du gaz naturel (« van het gas af »). L’environnement bâti joue un rôle majeur à cet égard, mais il est confronté à des défis, par exemple la demande future attendue et la manière de gérer le parc immobilier existant, qui se compose en partie de bâtiments classés.

Du côté de l’offre, il existe de nombreuses sources renouvelables (locales) de chaleur et de froid, mais leur adéquation et leur potentiel dépendent des caractéristiques locales du tissu urbain et nécessitent donc une planification différente. La mise en œuvre effective est donc très en retard et doit s’accélérer.

Les résultats de deux projets européens soutiennent cette transition : la méthodologie City-zen, qui traite des voies de transition, des choix stratégiques et du rôle des parties prenantes, et la boîte à outils PLANHEAT, qui aide à l’élaboration de scénarios de transition.

Le comité qui a suivi a couvert un large éventail d’intervenants, d’échelles et d’idées. Tjalling de Vries du ministère néerlandais des Affaires économiques et du Climat a co-modéré avec Andy van den Dobbelsteen, et a présenté le point de vue du gouvernement national. Le comité était composé de :

  • Jannis van Zanten (Chef de projet Chauffage chez AEB Amsterdam)
  • Pauline Westendorp (Co-initiatrice de 02025 à Amsterdam)
  • Ad van Wijk (professeur de Future Energy Systems, TU Delft)
  • Jan Willem van de Groep (fondateur de Factory Zero, co-initiateur de la coalition’Stroomversnelling’)
  • Henri Bontenbal (consultant senior Stratégie et Innovation, Stedin)

Chaque membre du comité a été invité à faire un exposé de cinq minutes, après quoi il y avait du temps pour les réponses du comité et de l’auditoire.

Vers des systèmes de production de chaleur et de froid durables (gracieuseté de Rick Keus Photography) (Crédit photo : Rick Keus Photography)

La diversité du groupe d’experts a donné lieu à un large débat sur des sujets techniques tels que les vecteurs énergétiques (DHC, électricité, hydrogène, etc.) et les échelles (locale, régionale, nationale), mais aussi sur les défis de mise en œuvre du point de vue économique, social et de la propriété. Quelques exemples : nous avons besoin de plus de courage, d’engagement citoyen ( » ne le rendez pas ennuyeux, rendez-le amusant ! « ) et de champions locaux (chaque quartier d’Amsterdam a un coordinateur énergétique bénévole). Nous devons relier les intervenants traditionnels aux innovateurs et trouver l’équilibre entre des systèmes de différentes échelles. Nous disposons également de solutions à grande échelle (hydrogène et électricité, parcs éoliens offshore) ainsi que de solutions régionales et locales (isolation des bâtiments, (LT)DH, stockage de cavités salines d’hydrogène, échange et cascade), de stratégies de transition (utilisation de la chaleur résiduelle) et enfin d’exemples historiques de transitions réussies (du cheval à la voiture) et de systèmes énergétiques locaux (gaz urbain).

Le consensus était que même si les défis sont complexes et que les bonnes réponses peuvent varier d’un endroit à l’autre, de nombreuses solutions techniques sont déjà disponibles pour la mise en œuvre, et nous devrions commencer à en mettre en œuvre certaines aujourd’hui plutôt que demain.

Nous aimerions remercier les membres du comité, l’auditoire et les modérateurs d’avoir contribué à une discussion animée et optimiste. D’autres événements sont prévus pour les municipalités néerlandaises. Si vous souhaitez participer à de futurs événements locaux, veuillez contacter directement TU Delft, partenaire néerlandais de PLANHEAT, à m.a.fremouw@tudelft.nl.

(source : planheat.eu/archives/1308).

print
  • Le projet

    Une ville qui fonctionne entièrement avec des énergies propres. En théorie, c'est possible. Mais dans la vie réelle? Comment intégrer de nouvelles solutions dans les bâtiments existants, les systèmes et la vie des gens ? Quels sont les obstacles techniques, économiques ou sociaux? Et comment les surmonter? C'est ce que nous avons appris en faisant pour 20 projets à Grenoble et à Amsterdam.

  • Nos activités

  • Les résultats atteints

    • 20 innovations à Grenoble & Amsterdam
    • 35 000 tonnes de CO2 économisées par an
    • 76 000 m² de surface rénovée
    • 10 000 logements connectés à un réseau intelligent